Dublin Chapter 1: Bars

Posted on

Il y a bien une chose qu’il ne manque pas dans cette ville, c’est les bars. En un an vous avez le temps de faire un bon tour. Il y en a pour tous les goûts à tel point que vous seriez capable d’en faire un nouveau par weekend pendant la période où vous y séjournez. Dans cet article, vous trouverez une liste des bars qui m’ont le plus marqué en passant par leurs styles tout comme par mes préférés.

 

Le Porter house, où comment passer 10h dans le même bar sans bouger le jour de la saint-Patrick. Ce lieu atypique, au bord de la Liffey, s’ouvre à vous sur 3 étages. Vous suivrez le flot de bières qui desservira (à travers des pipelines en cuivre) les différents bars disponibles à chaque palier, sur une musique live ou le rythme des placages de l’équipe d’Irlande. De quoi y perdre la notion du temps.

 

Le plus simple reste de se laisser porter par vos envies, descendre Temple bar est rentrer dans le premier qui vous attire. C’est l’endroit idéal pour les barathon (avis aux amateurs : s’abstenir) N’hésitez pas à faire une escapade au Temple bar, the one, l’un des plus vieux de la rue au design atypique.

 

En début de soirée, rien n’est mieux qu’un bon apéro au Bernard Shaw, petit bar secret néanmoins très réputé. Laissez-vous tentez par sa pizzeria indoor (the blue bus) qui vous fera tomber par terre.

 

Si soudain l’envie vous prends de danser jusqu’à n’en plus pouvoir, et surtout pour pas un sou, dirigez-vous au Dicey’s. Vous verrez vous ne serez pas déçu. Une consommation qui tourne entre 1 et 2,50 en semaine, un espace ouvert et deux fermés de quoi alterner en fonction du temps.

 

Je pourrais vous en citez tant d’autre encore comme : the church, the bar with no name, the worksman club, et même vous en décrire d’autre malgré que leur nom m’échappe. Ce fut déjà un exploit de vous énumérer ceux-ci    

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *